deutsch français english

Baabe

 

Baabe est la porte du « Mönchgut », ce portail à l’entrée de la ville nous le rappelle. A ses origines, la ville fut une colonie slave nommée « thor baben » ce qui signifie « à la vieille dame » ou bien, comme l’écrivaine Elizabeth von Arnim la surnomme plus joliment et de façon romantique: « la solitaire ».

La station balnéaire Baabe, au bord de la Mer Baltique, une bourgade de 868 habitants est située entre Sellin et Göhren dans le sud-est de l’île de Rügen, aux portes du pittoresque Mönchgut, une presqu’île à la nature préservée que l’UNESCO a déclarée réserve biosphère, c’est à dire une des campagnes cultivées particulièrement dignes d’être préservées.

 

L’Histoire

Le passé lointain

Le premier document écrit qui atteste l’existence de Baabe date de l’époque de l’évangélisation de l’île au 13ème siècle alors que le « Mönchgut » (le « bien des moines ») devint la propriété du monastère cistercien Eldena près de Greifswald. Fermé aux influences de la majeure partie de l’île, il s’y développait une civilisation indépendante de pècheurs-paysans appelée « Büdnerei ».

Depuis la Guerre de Trente Ans Rügen passait sous le règne du roi de Suède et en 1815, sous celui du roi de Prusse.

Les premiers estivants

Vers la fin du 19ème siècle, de plus en plus de citadins se découvraient un besoin grandissant de repos, de détente et une envie d’aller en villégiature. Les stations balnéaires tant appréciées furent nées. A côté de Binz et de Sellin, villes très chic au charme délicieusement ancien, construites dans un style « balnéaire » que nous qualifions aujourd’hui amoureusement de « Bäderarchitektur », bref, à côté de ces deux villes des petits villages de « Büdner » tel que Baabe et Göhren se métamorphosèrent également en pimpantes stations accueillantes. En 1896, Baabe saluait ses premiers vacanciers. La « Strandstraße » fut tracée où il fait si bon flâner. Elle permet en venant du centre ville, d’aller tout droit à la plage…

L’ architecture typique

La «Seebrücke» (ponton) de Sellin

Et aujourd’hui…

Le monument au début de la Strandstraße

Depuis 1998, Baabe est station balnéaire maritime reconnue par l’Etat. L’impressionnant monument au centre ville témoigne-t-il de cet essor vers les temps modernes ?

 

La plage

Baabe est située au bord d’une des plages les plus belles et les plus réputées, au sable très fin, longue de plusieurs kilomètres et par endroits large de 45 m. Ici, la mer descend très doucement, ce qui permet même aux tout petits de patauger à l’aise. A cet endroit du littoral, il n’y a pas de falaise, Bien au contraire contraire, tout est plat ce qui peut arranger les handicapés.
A quelques pas de cette plage vous trouverez maintes commodités. Vous pouvez rapidement aller acheter une glace ou un sandwich au hareng (une spécialité succulente !!) ou bien, vous pouvez tout aussi rapidement aller chercher quelque chose dans l’appartement « Dünenrose » qui se trouve seulement à deux pas…

De l’eau pure…

La plage principale de Baabe a reçu en 2004 le « drapeau bleu » pour la qualité extraordinaire de son eau de mer.

De l’air pur…

Faites l’expérience du climat curatif lors d’un jogging ou d’une promenade le long du bord de l’eau et réjouissez-vous du nombre élevé d’heures ensoleillées qui est, surtout dans cette partie sud-est de l’île, très au-dessus de la moyenne nationale.

 

Sa situation géographique

Baabe est située sur un isthme qui réunit sur un espace restreint quatre types de paysages totalement différents. La station balnéaire où il fait si bon vivre, avantageusement desservie par la route nationale B 196, avec ses plages de sable blanc très fin et puis tout près sur le littoral, de profondes forêts de pins. Le village de pêcheurs-paysans âgé de presque 750 ans, aux traditions ancestrales, aux toits recouverts de chaume et puis, à peine plus loin, calme, presque plongée dans une autre dimension, au bord des « Bodden », la nature presqu’à l’état pur…

(Bodden = étang très poissonneux plus ou moins ouvert sur la mer ; étang d’eau saumâtre)

La mer et la plage

Forêt de pins au soleil couchant

toit recouvert de chaume

quelques mètres plus loin vers l’intérieur des terres

Vues sur Baabe

On peut admirer tout ceci en faisant un tour avec le petit train touristique „Uns lütt Bahn“, mais celui qui explore la région à pied ou en vélo la découvrira mieux encore et s’en trouvera enchanté.

Le quartier ancien de Baabe

La campagne cultivée ancestrale du Mönchgut étendue sur tout le sud-est pouvait en beaucoup d’endroits, préserver ses particularités. Là où les contours de la terre ferme et de l’eau s’enchevêtrent à l’envi, où la flore et la faune rivalisent de pure envie de vivre, là celui qui cherche, trouvera authenticité et quiétude…

Le « ferry » à l’endroit du Bollwerk

Avec le « ferry » pour rejoindre Moritzdorf de l’autre rive

Moritzdorf

Aussi beau en hiver qu’en été

La rue principale en hiver

L’étang en hiver