deutsch français english

L’île de Rügen

On écrit beaucoup sur Rügen, on l’a fait par le passé et on le fera encore beaucoup à l’avenir… Que peut-on encore ajouter à cette ronde des superlatifs?

Il y a de la mer et plus que cela : une île absolument féerique !
Venez découvrir Rügen par vous-même ! Vous aussi, vous apprendrez à l’aimer!

Rügen est la plus grande île allemande et – beaucoup de personnes n’ont de cesse de l’exprimer – la plus belle. Le magnifique paysage est extraordinairement varié, un littoral de 570 km esquissant un filigrane d’étangs aux eaux plus ou moins salines et de baies, s’élançant par ci par là en falaises de craie écorchées, ponctué de petits ports romantiques et de 18 îles et îlots. A l’intérieur des terres, des lacs, des cabanes de pêcheurs aux toits de chaume, des églises en briques rouges, des routes bordées d’un tunnel de verdure, des forêts sombres, des champs jaunes de colza, rouges de coquelicots ou, selon la saison, couverts de bleuets. Il y a deux parcs nationaux et la réserve biosphère dans le sud-est de Rügen, là, où se trouve Baabe, à l’entrée du « Mönchgut ».

L’Histoire de Rügen est aussi riche en rebondissements que les paysages sont variés. Dans un passé lointain, l’île faisait partie du Danemark, ensuite de la Suède et enfin de la Prusse. Au début de notre ère, elle fut colonisée par quelques tribus de Germains et des peuplades slaves. Au 13ème siècle, l’évangélisation avançait, surtout dans le Mönchgut. C’est depuis le début du 19ème siècle que se développait le tourisme vers les stations balnéaires, sur tout le littoral de la Mer Baltique comme sur Rügen.

 

Les sorties

Les falaises de craie et de Wissow

Kreidefelsen Kreidefelsen
Kreidefelsen

…vues d’en bas et d’en haut;

 

Qui ne connaît pas ce tableau célèbre de Caspar David Friedrich (né le 5 sept. 1774 mort le 7 mai 1840) ? Voilà à quoi ressemblaient les falaises à l’époque…

... et aujourd’hui

 

 

Les falaises de craie vues de la mer

Wussower Klinken Königsstuhl Kap Arkona

Les falaises de Wissow

Le « Königsstuhl »

Le Cap Arkona (à l’horizon)

 

Faites vos collections de pierres dans certains champs ou à la plage

Steine

Près de Mukran, sur une superficie de 40 hectares, on peut trouver afin de les collectionner, des pierres aux formes intéressantes nommées pierre de feu ou surnommées d’autres noms poétiques suivant les propriétés que jadis on leur accordait.… On dit qu’une grosse tempête d’il y a 3500 ans les avait oubliées à cet endroit…

Bernstein

Bernstein.
Après les tempêtes hivernales venant du nord-est et avec un peu de chance vous trouverez sur la plage de l’ambre jaune. Il y a des millions d’années, ce fut de la résine de conifères.

 

A Sellin, il y a un musée de l’ambre qui vaut le détour.

 

Quelques châteaux

A l’époque de la RDA, les propriétaires furent expropriés. Après la réunification, quelques-uns d’entre eux pouvaient restaurer leurs biens.

Circus
Circus

Un autre exemple de l’architecture rugane est la ville blanche de Putbus avec sa place ronde (Circus) construite au 19ème siècle en style classique par le comte Wilhelm Malte zu Putbus. Autour de son château, il avait édifié sa ville résidentielle. Dans les maisons disposées en cercle, il logeait ses invités.
Le théâtre, construit dans le style de Schinkel comme le « Schauspielhaus » de Berlin, a repris ses activités.

Jagdschloß Granitz

Le château de chasse Granitz. De là, on a une vue panoramique sur la région de Granitz et d’autres parties de l’île.
Le comte Wilhelm Malte fit débuter les travaux en 1836, dans un style romantique néo-gotique. La tour a été conçue par Schinkel.

Le château de chasse Granitz.

Schloß Ralswiek

Le château de Ralswiek...

Störtebeker Festspiele Störtebeker Festspiele

… et le
festival de Störtebeker

 

Le « Rasende Roland »

Rasender Roland

Il ne s’agit pas ici du „Orlando furioso“ d’Ariosto mais de la ligne à voie étroite qui transporte des vacanciers depuis le 22 juillet 1895. Elle est une des attractions touristiques de l’île et circule entre Lauterbach et Göhren. Quelques gares se sont métamorphosées en restaurants.

Le « Rasende Roland »

La pêche côtière et à la ligne, la voile, le sport...

Fischer

La pêche côtière

Segler

De la voile à Lauterbach

Angler

La pêche à la ligne du haut du « Rügendamm »

Hafen Saßnitz

Le port de Sassnitz est le plus grand de l’île.  La pêche et l’industrie de la conservation de poisson sont toujours importantes à Sassnitz. Mais certains bateaux de pêche font de nos jours plutôt la pêche aux touristes et proposent des tours en mer inoubliables …

 

 

Ce qu’on peut voir encore :

La ville de Stralsund, un joyau parmi les villes de la Hanse, héberge le
« Deutsches Meeresmuseum », le plus grand musée d’histoire naturelle d’Allemagne du nord. L’océanographie, l’influence de l’homme sur la Mer Baltique et autres mers ainsi que l’histoire de la pêche du temps de la RDA sont les points forts d’une exposition permanente. De nombreux aquariums contenant des animaux marins de la région et des tropiques feront l’admiration de tout spectateur, jeune ou moins jeune.

 

Faire du vélo, des randonnées, admirer, se réjouir…

Les paysages, la faune, la flore sont si remarquables…

Radweg

L’une des nombreuses pistes cyclables. Au premier plan, un argousier.

Rapsfelder

Des champs de colza au printemps.

Kornblumen

Des bleuets…

Mohnblumen

tant de...

Mohnblumen

... si beaux...

Mohnblumen

... coquelicots...

Baabe Bodden eine Allee